Pierre et Marie CURIE

 

Qui étaient Pierre et Marie Curie ?

       Le CES a ouvert ses portes en 1967. A la rentrée de Septembre 1970, suite à une décision du conseil municipal de Gravelines, le collège prend le nom de Pierre et Marie CURIE, sans soupçonner que quelques années plus tard (en 1977), une centrale nucléaire s'installerait dans notre ville !

Mais…, qui étaient Pierre et Marie Curie….?

Pierre Curie

                                     PIERRE CURIE

Pierre CURIE est né le 15 mai 1859 à Paris. Il est issu d'une famille de médecins, d'origine alsacienne. Il a un frère, Jacques, qui est aussi attiré par les sciences. Il obtient le baccalauréat de façon brillante à 16 ans. A 18 ans, il obtient une licence-ès-sciences physiques. A 19 ans, il est nommé assistant de laboratoire, à la faculté des sciences à Paris où il étudie les cristaux. Le 6 mars 1895, Pierre CURIE est nommé docteur-ès-sciences physiques. Il établie cette année-là les lois dites de Curie (sur les propriétés magnétiques des corps en fonction de la température).

26 juillet 1895 : mariage à Sceaux de Pierre CURIE et Marya SKLODOWSKA 12 septembre 1897 : naissance de leur première fille, Irène, qui fera une carrière scientifique également.

 

 

Marie Curie et Henri Poincaré au premier Congrès Solvay en 1911                                                MARIE CURIE

Marya SKLODOWSKA est née le 7 novembre 1867 à Varsovie. Elle est la cinquième enfant d'une famille d'enseignants. Très jeune, elle est confrontée au malheur en perdant sa sœur ainée et sa mère. Elle se réfugie dans les études. C'est une élève brillante. Elle obtient en Juin 1883 le diplôme de fin d'études secondaires en Pologne (médaille d'or). En Novembre 1891, Marya vient à Paris. En Juillet 1893, elle est reçue 1ère à la licence-ès-sciences physiques à La Sorbonne. En Juillet 1894, elle est 2ème à la licence de mathématiques. Elle rencontre Pierre cette année-là par l'intermédiaire d'un ami.  Marie Curie va continuer seule avec beaucoup de courage les recherches entreprises en commun. Elle étudiera les différentes familles radioactives et cherchera à préciser les propriétés chimiques des différents radioéléments. En dépit de nombreuses réticences dues à l'antiféminisme et au chauvinisme des milieux universitaires de l'époque, elle occupera, tout de même, la chaire de physique générale à partir de 1908 ; elle sera la première femme à occuper un poste de responsabilités dans l'enseignement supérieur. Cependant, elle ne sera pas admise à l'Académie des sciences, lorsqu'elle présentera sa candidature.